Un grand soir fiscal est-il possible ?

D’une manière générale, nous estimons qu’un objet qui existe est un objet qui est perçu ou qui pourrait l’être.D’un côté, en bas de l’échelle, les taux de pauvreté progressent sensiblement, sous l’effet du chômage et de la baisse des dépenses sociales.Les Romains, qui n’avaient proprement d’autre divinité que le génie de la république, ne faisaient point d’attention au désordre et à la confusion qu’ils jetaient dans la mythologie : la crédulité des peuples, qui est toujours au-dessus du ridicule et de l’extravagant, réparait tout.Toute l’affaire ne dura pas plus de 48 secondes, comme l’observatoire Lick nous le fit savoir plus tard.A vrai dire, il n’y a jamais d’immobilité véritable, si nous entendons par là une absence de mouvement.L’exemple des médias et de leur difficulté à transformer leur modèle payant papier en un modèle payant Internet est, à cet égard, saisissant.Mais qu’une réalité d’un tout autre ordre, et qui tranche sur l’atome comme la pensée du poète sur les lettres de l’alphabet, croisse par des additions brusques, cela n’est pas inadmissible ; et l’envers de chaque addition pourrait bien être un monde, ce que nous nous représentons, symboliquement d’ailleurs, comme une juxtaposition d’atomes.Ces dépenses doivent être prises en compte par la solidarité nationale et financées par des ressources fiscales.D’après Antonio Fiori, cette technique permet d’augmenter le panier moyen de 10 à 20% .La généralité naissante de l’idée consiste donc déjà dans une certaine activité de l’esprit, dans un mouvement entre l’action et la représentation.Une autre est la réglementation du secteur financier, où les banques des Etats-Unis préfèrent les réglementations de l’UE pour leur cadre national émergent plus rigoureux (comme les normes de capitalisation plus exigeantes pour les grandes banques récemment proposées par les organismes de réglementation des Etats-Unis).Dans le premier cas, la maladie élimine purement et simplement certains états sans toucher aux autres.

Publicités