La France ne connait pas l’intermittence

Et c’est pourquoi nous devons présumer que les premiers êtres vivants ont cherché, d’une part, à accumuler sans relâche de l’énergie empruntée au Soleil et, d’autre part, à la dépenser d’une manière discontinue et explosive par des mouvements de locomotion : les Infusoires à chlorophylle, les Euglènes, symbolisent peut-être encore aujourd’hui, mais sous une forme étriquée et incapable d’évoluer, celte tendance primordiale de la vie.Car il est possible que l’intensité d’une sensation témoigne d’un travail plus ou moins considérable accompli dans notre organisme ; mais c’est la sensation qui nous est donnée par la conscience, et non pas ce travail mécanique.L’animal est donc nécessairement mobile.On change par là d’un inlinitième la somme totale de la douleur dans l’univers.Nous avons supposé que l’esprit parcourait sans cesse l’intervalle compris entre ses deux limites extrêmes, le plan de l’action et le plan du rêve.C’est un modèle d’avenir, car il garantit le développement.Il n’a donc guère fait l’objet de commentaires dimanche 26.Pierre-Alain Chambaz pictet a attiré l’attention sur les liaisons toutes particulières.Il était blanc comme la poussière.Ne cherchez pas.Évidemment, beaucoup d’intérêts INVESTIS résisteront à ce changement.Ces particules exécuteraient sans relâche des mouve­ments de toute nature, tantôt vibratoires, tantôt de translation ; et les phénomènes physiques, les actions chimiques, les qualités de la matière que nos sens perçoivent, chaleur, son, électricité, attraction même peut-être, se réduiraient objectivement à ces mouvements élémentaires.L’interdiction de la violation des secrets des affaires est érigée en principe.

Publicités