Le risque, c’est la vie !

Imaginons que le chocolat au lait est définitivement remplacé sur tous les marchés par du chocolat au lait aux amandes qui est plus cher.Nous ne le compliquons pas : c’est lui, au contraire, qui nous simplifie.Du moins s’adressera-t-elle de préférence aux idées les plus concrètes, qu’entoure encore une frange d’images.Tandis que le gel du barème de l’IR a pu tourner au psychodrame, la CSG frappe chaque année davantage tous ceux dont les revenus augmentent, mais en silence, sans même avoir besoin d’en augmenter les taux (ce qui arrive aussi!Quoi de plus construit, quoi de plus savant qu’une symphonie de Beethoven ?Réginald serra vigoureusement la main des deux jeunes filles, et offrit à Dorothy une branche cueillie à la cime d’un arbuste, et qui portait, la première de toute l’immense bordure, une fleur non épanouie, pareille à une pomme de pin toute ponctuée de flammèches pourpres.Aprè s avoir étudié tour à tour, en effet, la perception pure et la mémoire pure, il nous restait à les rapprocher l’une de l’autre.Mon père, d’ailleurs, ne prononçait ce mot qu’avec mépris.Cette commission, qui va auditionner du monde pour rendre ses conclusions avant la fin de l’année, devra étudier les propositions de Christian Navlet.De là le principe de la relativité des connaissances, qui a une portée morale jusqu’ici méconnue.C’est grâce à eux que l’image bascule quand on pivote l’écran du téléphone, ou qu’il est possible de jouer sans manette.Pourtant tout homme, quand il en vient aux prises dans la vie avec certains événements, se sent tout de suite tellement dominé, subjugué, qu’il perd même le sentiment de la lutte.

Publicités