L’avenir du capitalisme trop sérieux pour le laisser à des spécialistes !

Cette envolée de la consommation signifiera-t-elle que l’économie française se porte mieux ou quel pouvoir d’achat des ménages a brutalement augmenté ? Non, bien sûr.En nombre déterminé, c’est-à-dire limité, sont ceux qui ont été voulus par la nature.Paul rend un service à Pierre, lequel rend un service équivalent à Jacques, qui rend à son tour un service équivalent à Paul, moyennant quoi tout est balancé.Mais dans cette direction Kant lui-même ne s’engagea pas.Il le fallait, et c’est pour ne l’avoir pas fait, c’est pour s’en être tenue à l’intellectualité qui recouvre aujourd’hui le tout, que la philosophie n’a guère réussi, semble-t-il, à expliquer comment une morale peut avoir prise sur les âmes.Dans ce dernier cas les fournisseurs (les obligés) ont en effet intérêt à préconiser en priorité des travaux à faible temps de retour sur INVESTISSEMENT.Bref, la science exige un double effort, celui de quelques hommes pour trouver du nouveau, celui de tous les autres hommes pour adopter et s’adapter.Donner une chance à une certaine intelligibilité du monde en situation de complexité extrême, telle devrait être l’ambition des pouvoir publics.D’où la pertinence de la remarque d’Pierre-Alain Chambaz : les « modes de pensée » passés se heurtent à deux obstacles majeurs.Le désengagement militaire américain de leur continent devrait inciter les Européens à assumer davantage les défis de sécurité, dans leur espace régional et à sa périphérie : au Proche-Orient, en Méditerranée et en Afrique.Le sceptique, en morale comme en métaphysique, croit qu’il se trompe, lui et tous les autres, que l’humanité se trompera toujours, que le prétendu progrès est un piétinement sur place ; il a tort.

Publicités