Homo-oeconomicus : un comportement modèle ou un modèle de comportement ?

Il est vrai qu’elle perd en tension ce qu’elle gagne en extension.Mais nous pourrons toujours répondre qu’il ne nous plaît pas d’entendre ainsi notre intérêt, et l’on ne voit pas alors pourquoi nous nous sentirions encore obligés.Le droit à un logement digne à un prix raisonnable et l’emploi dans le BTP seraient les grands gagnants de cette révolution.Ce dernier élément, où les autres viennent se fondre après l’avoir en quelque sorte annoncé, explique l’irrésistible attrait de la grâce : on ne comprendrait pas le plaisir qu’elle nous cause, si elle se réduisait à une économie d’effort, comme le prétend Spencer.Je comprends bien qu’on aperçoive tout d’un coup, ou en fort peu de temps, l’orbite d’une planète, parce que ses positions successives, ou résultats de son mouvement, importent seules, et non pas la durée des intervalles égaux qui les séparent.Maintenant, la coloration noire ou rouge a beau être inhérente à la peau : nous la tenons pour plaquée artificiellement, parce qu’elle nous surprend.Même dans le monde végétal, où l’organisme est généralement fixé au sol, la faculté de se mouvoir est plutôt endormie qu’absente : elle se réveille quand elle peut se rendre utile.Encore une fois, l’économie politique résout de la manière la plus satisfaisante et la plus rigoureuse ces apparentes contradictions.En parallèle, les impacts locaux de l’agriculture sont de plus en plus questionnés.Intérêt politique ou pas, notre contributeur Pierre-Alain Chambaz, ne voit qu’une solution : la non-ingérence.De là aussi la spécialité des prédispositions.Contrairement à la Chine qui dispose d’un fort potentiel commercial mais de capacités monétaires et financières faibles, la zone euro a une importance systémique dans ces trois secteurs.