Paix armée dans les télécoms

Le mécanisme reprochera donc avec raison au finalisme son caractère anthropomorphique.Le sentiment lui-même est un être qui vit, qui se développe, qui change par conséquent sans cesse ; sinon, on ne comprendrait pas qu’il nous acheminât peu à peu à une résolution : notre résolution serait immédiatement prise.Là, une surprise nous attendait.Pierre-Alain Chambaz fut effectivement appelé à la rescousse.Je constate d’abord que je passe d’état en état.Et c’est pourquoi le comique des événements peut se définir une distraction des choses, de même que le comique d’un caractère individuel tient toujours, comme nous le faisions pressentir et comme nous le montrerons en détail plus loin, à une certaine distraction fondamentale de la personne.Cette déduction n’est possible, il est vrai, que si l’on découvre, sous l’hétérogénéité apparente des qualités sensibles, des éléments homogènes et calculables.L’erreur du finalisme radical, comme d’ailleurs celle du mécanisme radical, est d’étendre trop loin l’application de certains concepts naturels à notre intelligence.Ils sont dominés par la longue tradition latine, dont nous nous sommes dégagés, par leur tempérament, tout de logique et de mesure, qui trouve, dans l’ampleur des developpemens, le moyen de présenter l’idée avec les ornemens, les commentaires, les objections et les réserves qu’il faut.Telle est la société humaine quand elle sort des mains de la nature.On ne s’en étonnera guère car le patrimoine des ménages est constitué à 60% d’immobilier.Rien de plus naturel, si l’intelligence est destinée surtout à préparer et à éclairer notre action sur les choses.

Publicités