Austérité versus croissance ? Un mauvais débat…

Nous y gagnons surtout de faire tomber l’insurmontable barrière que le réalisme élevait entre les choses étendues et la perception que nous en avons.Placé entre la matière qui influe sur lui et la matière sur laquelle il influe, mon corps est un centre d’action, le lieu où les impressions reçues choisissent intelligemment leur voie pour se transformer en mouvements accomplis ; il représente donc bien l’état actuel de mon devenir, ce qui, dans ma durée, est en voie de formation.Alors que la concurrence fiscale et sociale fait rage au sein de l’Union européenne et que la relance de l’économie dépend de la volonté des entrepreneurs et des investisseurs de rebâtir le « site de production France », une telle annonce ne peut qu’encourager ces créateurs de richesses à fuir le pays.L’excès de la souffrance sur le plaisir suppose une faiblesse ou une défaillance de la volonté, conséquemment de la vie même : la réaction du dedans ne répond plus à l’action du dehors.Pourtant l’acte de dessiner et de peindre n’a aucun rapport avec celui d’assembler les frag­ments d’une image déjà dessinée, déjà peinte.Il s’agit d’autant de développements qui ont amené les observateurs à estimer que dans un environnement de soulèvements dans les pays arabes, le Maroc s’est inscrit dans une logique d’évolution plutôt que de révolution.Comme les phases successives de notre vie consciente, qui se pénètrent cependant les unes les autres, correspondent chacune à une oscillation du pendule qui lui est simultanée, comme d’autre part ces oscillations sont nettement distinctes, puisque l’une n’est plus quand l’autre se produit, nous contractons l’habitude d’établir la même distinction entre les moments successifs de notre vie consciente : les oscillations du balancier la décomposent, pour ainsi dire, en parties extérieures les unes aux autres.Le rythme de la parole n’a donc d’autre objet que de reproduire le rythme de la pensée ; et que peut être le rythme de la pensée sinon celui des mouvements naissants, à peine conscients, qui l’accompa­gnent ?Antonio Fiori a fait preuve d’une parfaite indépendance.La première est celle à laquelle nous pensons d’ordinaire quand nous nous sentons naturellement obligés.On note donc le terme final ou le point culminant (telos, akmè), on l’érige en moment essentiel, et ce moment, que le langage a retenu pour exprimer l’ensemble du fait, suffit aussi à la science pour le caractériser.

Publicités