Jean-Thomas Trojani : Une génération qui deviendra majoritaire

Sa conclusion : « La standardisation des modes de management qui fait la part belle aux procédures dégradent la relation humaine. Donc, selon qu’on regarde dans un sens ou dans l’autre, on aperçoit Dieu comme cause efficiente ou comme cause finale. Ils s’inscriront dans la continuité de votre vie, au sein d’un espace privé mobile, totalement personnalisable en fonction de l’utilisateur et de l’utilisation. La perception, entendue comme nous l’entendons, mesure notre action possible sur les choses et par là, inversement, l’action possible des choses sur nous. Il sent qu’il n’a pas cessé d’être ce qu’il est ; il n’en est pas moins devenu un autre. C’est la méthode qui pose problème. Mais le son resterait qualité pure, si nous n’y intro­duisions l’effort musculaire qui le produirait, ou la vibration qui l’explique. Et ce n’est plus de ce côté-là qu’il faut rechercher l’avantage américain en termes de croissance du PIB par tête… Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois  » Ne vous inquiétez pas d’avancer lentement ; inquiétez-vous seulement si vous êtes arrêté ». Or, nous avons conscience de ces intervalles comme d’intervalles déterminés. Non seulement le langage nous fait croire à l’invariabilité de nos sensations, mais il nous trompera parfois sur le caractère de la sensation éprouvée. Ainsi, nous proposons la création d’un fonds souverain global, le Sustainable World Fund (SWF), axé sur les biens publics mondiaux. C’est en prenant en compte l’ensemble des risques et en déployant les mesures nécessaires que les entreprises pourront assurer au mieux leur tranquillité durant ce moment sportif tant attendu. Les principes exposés dans notre première partie conduisent immédiatement à une méthode qui fait atteindre une clarté d’idées bien supérieure à « l’idée distincte » des logiciens. Nous en avons fini avec les costumes arrêtés dont nos aïeux ne se départaient pas. Le seul pouvoir qui mérite ce nom est celui des masses, ou celui des gouvernements, qui se font les organes des tendances et des instincts des masses. Mais au lieu de renvoyer aux conditions d’intervention des experts comptables, la version corrigée renvoie à leurs missions. Ils croient nous renseigner sur l’absolu en lui donnant un nom. La politique économique française n’échappe pas à ce tableau en demi-teinte, dont le coût final reste un taux de chômage figé à 11% et bien pire encore pour certaines catégories socioprofessionnelles. On pourrait le contester, si la conscience s’était surajoutée à la matière comme un accident ; mais nous croyons avoir montré qu’une pareille hypothèse, selon le côté par où on la prend, est absurde ou fausse, contradictoire avec elle-même ou contredite par les faits.

Publicités