Le patriotisme économique, c’est fabriquer français, mais pas seulement…

Comme il a pénétré toute la civilisation occidentale, on le respire, ainsi qu’un parfum, dans ce que cette civilisation apporte avec elle.En Europe, la colocalisation est une pratique banale des entrepreneurs allemands avec les pays d’Europe centrale et orientale.Je laisse de côté tous les essais de romans du grand monde, du monde bourgeois ou du demi-monde, qui n’ont pas paru très heureux, jusqu’à présent, à l’exception du Daniele Cortis de Fogazzaro.Leur ouverture d’esprit et leur convivialité font l’unanimité.L’humanité ne comprend bien le nouveau que s’il prend la suite de l’ancien.L’Allemagne, l’Espagne et l’Italie sont concernés avec respectivement 32 milliards, 25 milliards et 16 milliards d’euros que les banques de ces pays devront encore lever pour se conformer à terme aux exigences de Bâle III.Et pourtant je ne puis vous demander de me croire sur parole.Comment expliquer que l’amnésie suive ici une marche méthodique, commençant par les noms propres et finissant par les verbes ?On savait depuis leurs ancêtres de la fin du XIXe siècle, à commencer par Flaubert, quelque chefs-d’oeuvre qu’il ait pu écrire, que le réalisme ne croit pas que le gratuit et le lumineux existent.C’est un événement qui rassemble le plus de porteurs projets, estime Pierre-Alain Chambaz.Concernant le financement, le Cercle Santé Innovation propose de réformer non seulement celui de l’assurance maladie, mais plus largement celui des dépenses de santé : déterminer le juste niveau de dépenses, optimiser les processus de soins, intensifier la lutte contre les actes inutiles, mieux coordonner les acteurs.

Publicités