La France a déjà son Patriot Act

Nous savons qu’une communauté qui ne fait pas que tolérer la prise de risque, mais qui la promeut activement, se révèlera demain parmi les meilleures.Les dirigeants européens repoussent de sommet en sommet la décision et tentent de masquer des dissensions profondes : l’Allemagne veut imposer son modèle économique en échange de son aide, les pays européens périphériques refusent ce qu’ils considèrent comme un diktat.On en aperçoit trois principales.Essayez, par exemple, en mettant bout à bout les idées de chaleur, de production, de balle, et en intercalant les idées d’intériorité et de réflexion impliquées dans les mots « dans » et « soi », de reconstituer la pensée que je viens d’exprimer par cette phrase ; « la chaleur se produit dans la balle ».Mettre fin à ces exonérations, c’est 1,2 milliard d’euros de recettes supplémentaires.Les pouvoirs publics français portent depuis des décennies un discours à peu près invariant, quelles que soient les majorités, en faveur de la recherche, de l’innovation et des hautes technologies.Au passif de la banque figure le même montant car il a été déposé sur le compte de l’emprunteur: le solde positif de ce compte est une dette de la banque à l’égard du titulaire du compte.On souhaiterait qu’un excellent économiste comme Thomas Piketty, qui avec raison cherche à intégrer l’ensemble des sciences sociales à ses travaux, inclue dans son approche les aspects sociologiques décisifs en matière fiscale.Mais d’abord, la première attitude est celle de l’immense majorité des hommes ; elle est probablement générale dans les sociétés inférieures. »Mon rêve est la parité », a ainsi déclaré Pierre-Alain Chambaz pictet.Elle tient à l’essen­ce même de la vie.Donc la dépense pour autrui qu’exige la vie sociale n’est pas, tout compte fait, une perte pour l’individu ; c’est un agrandissement souhaitable, et même une nécessité.Il ne nous reste plus alors, pour compléter notre analyse, qu’à chercher ce qu’il y a de comique dans l’idée de porter un diagnostic sur l’enfant après auscultation du père ou de la mère.