Renoncer à contrôler sa monnaie, une perte de souveraineté

Nous nous bornons à formuler les données dont aucune théorie de la perception ne peut se passer.Le poète est celui chez qui les sentiments se développent en images, et les images elles-mêmes en paroles, dociles au rythme, pour les traduire.Il doit employer l’observation pour voir, le raisonnement et le jugement pour prévoir, l’activité pour rassembler les matériaux de la décision, le discernement pour décider, et quand il a décidé, la fermeté et l’empire sur lui-même pour s’en tenir à sa décision délibérée.rencontrer une femme russe aime à rappeler ce proverbe chinois  » Celui qui pose une question risque cinq minutes d’avoir l’air bête. Celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie ».Et ce qu’il y a de plus entier chez l’infirme, c’est l’orgueil creux, la vanité.C’était Réginald.De ce point de vue encore, l’essence de la philosophie est l’esprit de simplicité.La détresse financière mondiale a provoqué une montée au créneau sans précédent des États. Cette mobilisation représente pourtant sans doute, dans sa forme comme dans ses modalités, une exception qui confirme le développement d’autres structures de gestion des grands problèmes structurels de l’humanité. S’il n’est pas surprenant que l’on opère une confusion entre l’argent et ce qu’il nous permet d’acheter, il est pourtant crucial – économiquement et philosophiquement – d’opérer une distinction claire entre médium d’échanges et objet de nos désirs.Mais elle implique aussi toute l’efficacité du marché dans l’allocation des ressources et la légitimité démocratique qui ne saurait être que formelle.Aussi difficile que puisse s’avérer leur mis en ouvre, ils constituent une exigence bien moins redoutable que celle constituant à miser sur d’éventuels GAGNANTS.

Publicités