Certificats d’économies d’énergie : le principe revisité du « pollueur-payeur »

Cette double question, l’intuition mystique la pose en y répondant.Et il faut aussi le dire : de nombreux métiers n’exigeront de toute façon que très peu de formation en dehors de celle, à peu près irremplaçable, effectuée « sur le tas ».Nombre d’aspects de la science économique et de son enseignement suscitent à juste titre la critique.Dans un ordre souvent inverse de l’ordre logique adopté par les moralistes.La dépréciation de l’euro est très probablement une conséquence de la perte de compétitivité de la zone euro, elle-même ayant des racines structurelles, et n’a rien à voir avec l’annonce de la politique de QE de la BCE.D’après BPN, la plupart des consommateurs se connectent à leurs ordinateurs ou leurs mobiles pour comparer les prix et s’informer sur la qualité des produits avant de les acheter.Grâce à eux, les prés donnent quatre et cinq coupes de foin, les rizières se chargent d’épis, les luzernes ont l’air de maquis en fleur, et les champs de maïs de plantations de cannes à sucre.Un travail de ce genre est-il possible ?Cette évolution est liée à plusieurs facteurs structurels et également conjoncturels depuis 2010.Je ne pense pas que la rigidité du marché du travail soit un véritable argument au Japon.Depuis mai, Victor Sossou s’active à ce nouveau concept.