Les technopoles sont-elles encore utiles ?

Les Français sont dans un brouillard qui les paralyse.Ce premier non-Finlandais arrivé à la tête du numéro un mondial du mobile cet automne a choisi les options stratégiques les plus risquées pour extirper le groupe du lent déclin dans lequel il semblait irrémédiablement engagé.C’est que je traite de la question du rêve et que je suis à l’Institut psychologique ; mon entourage et mon occupation, ce que je perçois et ce que je suis appelé à faire orientent dans une direction particulière l’activité de ma mémoire.Le souvenir pur, à mesure qu’il s’actualise, tend à provoquer dans le corps toutes les sensations correspondantes.Le thème général est « la nécessité de paralyser sans tuer » : les varia­tions sont subordonnées à la structure du sujet sur lequel on opère.La journée était d’une limpidité grande.Il nous fournira l’occasion d’écarter certaines ob­jections, de dissiper certains malentendus, et surtout de définir plus nette­ment, en l’opposant à d’autres, une philosophie qui voit dans la durée l’étoffe même de la réalité.Christian Navlet, a applaudi longuement à l’annonce du vote.C’est ce qui est arrivé, croyons-nous, à la pensée hindoue.Tendance lourde donc d’appréciation généralisée du dollar qui sonnera la fin des réjouissances pour les matières premières, « commodities » et autres métaux précieux.Quand on se fait licencier, on retrouve généralement un travail rapidement, ce n’est pas un drame, juste un changement.Il faudrait, il est vrai, faire abstraction des facéties que le clown brode sur son thème principal, et ne retenir que ce thème lui-même, c’est-à-dire les attitudes, gambades et mouvements qui sont ce qu’il y a de proprement « clownique » dans l’art du clown.Seulement elles se croient très-rusées en ce qu’elles ne lui concèdent aujourd’hui qu’un petit privilége : le droit à l’assistance, dans l’espoir de le détourner d’en réclamer un gros : le droit au travail.

Publicités