Comment nourrir 9 milliards d’hommes en 2050 ?

La question est embarrassante.et vas-y plus fort »Dès que je pus penser, je discernai rétrospectivement certaines modalités toutes particulières dans l’accueil que ma conscience avait fait au phénomène.Il trouverait parfaitement sa place dans un choc de simplification dont la vocation est de redonner le pouvoir et de restituer la fluidité.Il est trop évident qu’il faudrait dès lors, sans aucune discussion, adopter le pyrrhonisme le plus radical, et dire avec ce Grec « qu’on ne sait pas même que l’on ne sait rien ».Même, ne serait-ce pas le cas limite qui transparaîtrait à travers tous les autres[5] et qui les colorerait, selon leur plus ou moins grande transparence, d’une nuance plus ou moins accusée de nécessité géométrique ?belles femmes russe aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Une victoire racontée en détail, on ne sait plus ce qui la distingue d’une défaite ».Partage du travail, minijobs sous-rémunérés, dégradation des compétences et de la productivité.Reste à savoir ce que fut cette contemplation elle-même, et quel rapport elle pouvait avoir avec le mysticisme tel que nous l’entendons.Il serait quasiment génétiquement incapable de cet exercice, par ailleurs, d’expliquer la substance.Supprimez l’objet perçu en conservant ce processus interne ; il lui semble que l’image de l’objet demeure.Un être humain qui rêverait son existence au lieu de la vivre tiendrait sans doute ainsi sous son regard, à tout moment, la multitude infinie des détails de son histoire passée.De manière spectaculaire, l’industrie des télécommunications – principalement la production et l’exportation de smartphones – est devenue en moins de trois ans le principal avantage comparatif du Vietnam.La vérité est que l’affection n’est pas la matière première dont la perception est faite ; elle est bien plutôt l’impureté qui s’y mêle.Une menace pèse aujourd’hui sur l’économie mondiale – la menace d’une technologie destructrice d’emplois.Pour autant, la relance ne peut être considérée comme une panacée.

Publicités