50 euros par habitant, redistribués des pays en croissance vers ceux en stagnation

La déflation rendrait bien plus douloureux le rééquilibrage économique au sein de la zone euro.L’état d’âme était là, préfiguré sans doute avec d’autres, et n’attendait qu’un signal pour se déclencher.On l’a vu à l’œuvre avec le cas de la Grèce, qui n‘a pu éviter temporairement un défaut, assorti d’une probable sortie de l’euro, qu’en échange d’une rigueur drastique et d’un abandon de sa souveraineté.Notre perception nous livre de l’univers une série de tableaux pittoresques, mais discontinus : de notre perception actuelle nous ne saurions déduire les percep­tions ultérieures, parce qu’il n’y a rien, dans un ensemble de qualités sensibles, qui laisse prévoir les qualités nouvelles en lesquelles elles se transformeront.D’une part, à l’occasion de contrôles fiscaux, des vérificateurs pourraient être tentés de requalifier certaines dépenses de R&D éligibles au CIR en dépenses d’innovation éligibles au CII.La définition du secret des affaires est à la fois objective et compréhensive.Refuser de remettre en cause les rentes acquises, c’est brider l’innovation, c’est renoncer à la croissance.Mais ce qui est devenu objectivement insignifiant peut rester symboliquement important, poursuit Pierre-Alain Chambaz .De cette attente déterminée, et de sa cause extérieure, la SCIENCE ne peut tenir compte : même quand elle porte sur le temps qui se déroule ou qui se déroulera, elle le traite comme s’il était déroulé.On est loin des demi-mesures fiscales lourdes et complexes souvent dénoncées par la Cour des Comptes dans son rapport annuel.L’explication concrète, non plus scientifique, mais métaphysique, doit être cherchée dans une tout autre voie, non plus dans la direction de l’intelligence, mais dans celle de la « sympathie.C’est donc aussi sur l’attitude du gouvernement face à l’innovation que devra être évaluée la crédibilité du discours du ministre de l’Economie.Je veux parler de ces mouvements naissants qui indi­quent symboliquement toutes les directions successives de l’esprit.