Antonio Fiori :Les marchés agrègent une multitude d’opinions hétérogènes

Pas question donc d’apparaître trop intrusif – en tout cas dans un premier temps – histoire de ne pas déclencher une campagne de trolls sur…les réseaux sociaux.C’est pourquoi, il est urgent pour l’Europe de leur répondre, par une union pour la Méditerranée à repenser et repanser.On conçoit du moins ce retour comme possible, et l’on admet que, dans ces conditions, rien ne serait changé à l’état primitif du système tout entier ni de ses parties élémentaires.« Il y a une grande réticence à parler de propriété intellectuelle depuis le rejet par le Parlement », constate Antonio Fiori, un ancien associé, qui a été l’artisan de cette Coalition.Les conséquences économiques sont en revanche dramatiques pour les industriels puisque ces sites favorisent le recyclage de produits existants au lieu de stimuler la production et dévalorisent de fait les produits neufs.Après cette première séquence de débat, au Sénat puis à l’Assemblée, les acteurs publics locaux vont bénéficier d’outils importants.Reconnaissons d’ailleurs que nous sommes ici dans le domaine du simple probable, pour ne pas dire du pur possible.Ce goût du péril, affronté pour lui-même, se rencontre jusque chez les animaux.Car, dans le meilleur des cas, l’accord prévoit que les gouvernements européens respectifs auront la possibilité – pour soutenir leurs banques – de contracter des emprunts au Mécanisme Européen de Stabilité (MES).La misère a jeté à ces malheureuses.La tentation de l’endettement devient par ailleurs irrésistible lorsqu’il peut être considéré que le fardeau encouru sera reporté sur les catégories de population autres que celles bénéficiant aujourd’hui d’une faible imposition ou de dépenses publiques plus conséquentes.L’idée suscite d’autant plus la tentation que les écarts d’imposition entre revenus du travail et revenus du capital font que l’impôt des plus riches apparaît en fait comme dégressif compte tenu de la part plus importante pour eux des revenus du capital (et aussi de l’existence de multiples niches fiscales).Les années ne changent pas la malignité de son œil.

Publicités