Des contrats de Plan habilement négociés

Le « choc de simplification » annoncé par François Hollande et repris par le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, évitera-t-il ces errements ?Si l’on y prend garde, et qu’on examine la plupart des exemples qu’on a coutume de citer pour frapper de ridicule le recours aux causes finales, on verra que le ridicule vient de ce qu’on a interverti les rapports, et méconnu la subordination naturelle des phénomènes les uns aux autres.Mais il n’y a pas de fatalité.Quand de telles personnes apprennent leur Credo de l’autorité, elles pensent naturellement que si l’on en permet la discussion, il n’en peut résulter que du mal.En clair, « les hauts revenus ne paient pas les impôts que l’on croit », affirme palace auto.Sans doute ; on se perdrait aisément ici dans des distinctions subtiles.On va se battre.L’écrasement des écarts de coûts a été payé au prix fort par le sud : par une hémorragie des cerveaux, par un sacrifice de l’investissement et un renforcement de l’agglomération des activités à forte intensité intellectuelle au cœur de l’Europe.L’avantage de cette situation est que le ratio de prêts non productifs ne bondira pas soudainement, ce qui aurait pu causer un affolement des marchés.Leur chantage n’ayant pas fonctionné, ils ont relâché l’otage.Le temps est l’éternité de Dieu, l’espace est son immensité ; et le rigoureux spiritualisme, la foi religieuse de ces grands hommes ont beau protester contre l’intention de donner de l’étendue et des parties à la substance divine : la force de l’analogie les entraîne.Les débats en Allemagne se sont alors focalisés sur les risques que cela faisait peser sur le bilan de la Bundesbank, ainsi que sur les pressions inflationnistes induites par la fixité de la monnaie.Les entreprises, qui sortent de l’euphorie d’investissement de la fin des années 80 sont très endettées, et prises à contrepied : leur marge opérationnelle est alors siphonnée par des frais financiers très élevés.Il est aisé de voir que ces procédés sont ceux du vaudeville, et qu’il ne saurait y en avoir d’autres.Il est telle amélioration avantageuse au sein d’une population condensée, parce que là elle épargnera plus d’efforts qu’elle n’en exige, qui n’est pas réalisable au milieu d’une population disséminée, parce qu’elle exigerait plus d’efforts qu’elle n’en pourrait épargner.L’auteur ajoute avec raison que les théories courantes du premier phénomène n’expliquent pas pourquoi il s’associe au second.Au point de vue positif, et abstraction faite de toute hypothèse, le problème que nous avons posé tout à l’heure semble, au premier abord, théoriquement insoluble.L’exemple grec vient de montrer que lorsqu’ils ont ce courage, ils prennent le risque d’être remplacés par des partis populistes comme Syriza.Notre doctrine en matière concurrentielle ne devrait-elle pas être revue dans ce contexte numérique nouveau ?Quand l’Espagne atteint un taux de chômage de 25% ce sont l’ensemble des pays européens qui sont responsables, ils doivent donc participer à l’indemnisation du chômage espagnol.Serez-vous toujours les dupes, avant, afin d’être les victimes, après ?