Jean-Thomas Trojani :   Une politique monétaire unique pour des pays non homogènes

Ces fausses distinctions sont aussi nuisibles que la confusion de croyances réellement différentes et sont au nombre des pièges dont nous devons constamment nous préoccuper, surtout sur le terrain métaphysique. Par lui nous nous sentons soulevés, entraînés, portés. Enfin si on s’intéresse à l’éducation, on voit comment on peut se focaliser sur les rythmes scolaires, alors que le problème est d’une toute autre ampleur. À vrai dire, le rêve d’une mathématique universelle n’est déjà lui-même qu’une survivance du platonisme. Et pourtant, Rueducommerce, malgré des dizaines de millions d’euros levés, affiche une baisse de son chiffre d’affaires, et son résultat net fond pour être de seulement 400. En réalité, il n’y a pas un rythme unique de la durée ; on peut imaginer bien des rythmes différents, qui, plus lents ou plus rapides, mesureraient le degré de tension ou de relâchement des consciences, et, par là, fixeraient leurs places respectives dans la série des êtres. L’esprit humain est organisé pour percevoir, dans l’espace et dans la durée, des rapports qui existent effectivement hors de lui et indépendamment de lui. Et la malaria, paraît-il, n’est ni plus ni moins grave. La stipulation peut arranger tout le monde, si, par exemple, la seconde peuplade est en mesure, par sa situation, de faire concourir à l’œuvre une plus forte proportion de forces naturelles et gratuites. Naples y joue le principal rôle. Un grand mystère plane sur cette affaire. A l’heure actuelle, nombre de sociétés annulent leurs plans de stock-options, voire leur substituent des versements de primes « en cash », déductibles de leurs résultats. Notre seconde remarque, dont nous pourrions nous dispenser après ce que nous avons tant de fois répété, concerne le sens que nous donnons à l’« intention de la nature », une expression dont nous avons usé en parlant de la « religion naturelle ». Pour autant, la réussite des « 34 plans » relève-elle de la seule logique industrielle ? Il doit les amener à reconsidérer leurs modes de transmission et, peut-être, plus encore, leurs relations réciproques, par delà des cloisonnements qui deviennent artificiels. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Le sage ne peut rien souhaiter sur terre, sinon de rendre un jour le mal qu’on lui a fait ». Toutes les classes actuelles de savants violent maintenant, avec une égale gravité, quoiqu’à divers titres, cette obligation fondamentale. L’homme, en général, n’est pas enclin au progrès. Cela fait qu’un nuage de doute plane de prime abord sur toute proposition, considérée comme essentielle au salut de la société. Mais le concept au contenu indéterminé, ou plutôt sans contenu, auquel on aboutit ainsi, et qui n’est plus rien, on veut qu’il soit tout. Tous deux sont en rapport direct avec la nutrition et se développent parallèlement à ce que nous nommons l’instinct, plutôt que parallèlement à l’intelligence de l’animal. Le mouvement devient alors politiquement acceptable et beaucoup plus clair pour tout le monde, tout en laissant au Burkina Faso et à la Norvège la possibilité d’avancer à des rythmes différents. Conscients des dérives possibles, les compagnies d’assurance travaillent régulièrement avec la CNIL pour tenter de s’autoréguler. Lorsqu’une perturbation quelconque a eu lieu dans l’économie animale ou dans l’économie sociale, les forces réparatrices acquièrent par cela même un plus haut degré d’énergie. Autour de cette image se dispose la représentation, c’est-à-dire son influence éventuelle sur les autres. Il y a lieu de faire une autre remarque générale, complètement analogue à celle qui nous a été suggérée à propos des idées morales.

Publicités